Tél. : 06 85 53 34 77
E-mail : fbalint@hypnose-arcachon.fr
 
« Les seules limites de nos réalisations de demain ce sont nos doutes d’aujourd’hui  »
Actualités

Questions les plus fréquentes posées à un hypnotiseur
 
Vous vous posez des questions sur le coaching, l'hypnose et les séances ?
Votre coach et  maître- praticien en hypnothérapie vous répond.
 
 
 

 Pourquoi dit-on hypnose “thérapeutique” ?

 "L’hypnose est utilisée de manière thérapeutique depuis des millénaires. On a découvert très tôt (chez les Sumériens, puis en Egypte et en Grèce Antique) que la modification de l’état de conscience permettait de soigner : des phrases qui ne provoquent d’ordinaire rien de spécial se mettent à devenir “actives”

Il est prouvé depuis longtemps que nos souffrances, qu’elles soient physiques ou psychologiques, sont très souvent issues de nous même. Et malgré toute notre volonté consciente nous ne trouvons pas le moyen de nous en sortir.
La solution, souvent évidente pour un praticien, avec ses compétences et son savoir faire, va alors être mise en place.
Voilà pourquoi il vaut mieux se faire aider, quand on est dans le mal être.
L’hypnose ouvre une porte vers vos ressources cachées, vos capacités personnelles enfouies : déclenchement de nouvelles chaînes associatives (pour trouver l’origine de problèmes), accroissement de votre créativité, contact avec l’inconscient (pour utiliser votre potentiel, mettre en place les solutions, etc.). Vous procédez ainsi à un recadrage spontané et nécessaire de l’information (ex : un traumatisme deviendra un mauvais souvenir, mais ne provoquera plus de crise émotionnelle à son évocation)."
 
 
Qu’est ce qu’un état modifié de conscience ?
 
"On est en Etat Modifié de Conscience (EMC) par rapport à son état de conscience ordinaire ou  habituel, celui que vous connaissez la plus part du temps au quotidien. L’EMC se trouve dans les rêves lorsque le mental s’apaise. Ainsi lorsque nous nous surprenons à « rêvasser » ou à se "sentir ailleurs" nous sommes déjà partiellement en EMC. C’est donc un état tout à fait naturel qui permet l’accès aux ressources intérieures et d’induire pour le patient les changements qu’il souhaite et qu’il juge utiles pour lui-même." 
 
 
Quelle est la différence entre un Psychothérapeute et un Hypnothérapeute ?

 

"C’est une excellente question et je vous remercie de l’avoir posée…"

En 1891, le Professeur Hippolyte Bernheim créa le terme “psychothérapie” pour désigner sa méthode de traitement des troubles humains “par le biais de la suggestion hypnotique”. L’Hypnose est donc à l’origine des “soins par le seul biais de l’esprit”, littéralement psycho-thérapie.

Le terme “psychothérapie” désigne plus de 400 méthodes de traitement “par le biais de l’esprit” de par le monde ! L’homme de la rue a  du mal à faire la différence entre un psychiatre (médecine des maladies mentales), un psychologue (connaissance historique, statistique, tests), un psychologue clinicien (avec en plus la connaissance d’une ou plusieurs pratiques thérapeutiques), un psychanalyste (analyse de la psyché, selon Freud, Lacan, Jung) et un psychothérapeute (qui soigne par le seul biais de l’esprit)…

 L’état français a décidé que les professionnels qui souhaitent porter le titre de “psychothérapeute” doivent avoir suivi une formation en psychopathologie (qu’ils soient par ailleurs médecin, psychologue, psychanalyste ou autre…).

Mais la loi n’impose pas de formation à un outil spécifique de soin psychologique (“par le biais de l’esprit”) tel que l’Hypnose, la Gestalt, l’Analyse Transactionnelle, la Thérapie Cognitivo-Comportementale, etc. Les associations d’usagers de la Psychothérapie (8% des français, 87% de satisfaction, suivant les récents sondages) craignent que la profession de psychothérapeute ne soit plus composée que de personnes “ayant le code, mais pas la conduite”, donc une simple connaissance théorique, mais pas de formation pratique…

 La loi française porte donc sur l’utilisation du titre de “psychothérapeute” (loi du 9 août 2004, décret du 20 mai 2010, mais elle ne porte pas sur le métier : la psychothérapie, seulement sur l’utilisation du titre de “psychothérapeute”) et elle n’oblige qu’à une formation en psychopathologie. Aucune  thérapie personnelle n'est exigée, ni supervision professionnelle.
 
L’appellation “Hypnothérapeute” est, quant à elle, réservée à des professionnels de la thérapie formés et diplômés en Hypnose thérapeutique, qui ont des compétences pour vous aider à surmonter rapidement et sainement des problèmes à connotation psychologique ou psychosomatique. Il s’agit en Hypnose de thérapies brèves."
 
 
L’Hypnose soigne-t-elle ou guérit-elle ?
 
L’Hypnose est un outil de bien être  que  j’utilise et que je vous apprend éventuellement à utiliser (auto hypnose). Les résultats obtenus paraissent très souvent “étonnants » aux personnes qui ne connaissaient pas l’Hypnose.
Comme avec tout outil, la valeur de ce que vous obtenez dépend de l’art et la manière dont vous l’utilisez.

L’Hypnose permet à chacun d’aller chercher les richesses qui sont en nous, et de libérer tout le potentiel que nous détenons. Fort de ces nouvelles ressources la vie devient encore plus agréable.

Lorsque vous êtes en transe hypnotique, vous gagnez en contrôle sur vous-même, puisque cet Etat Modifié de Conscience vous permet de décupler votre créativité, vos capacités d’apprentissages, de mémorisation et de souvenir, comme de maîtriser vos émotions  et même de modifier des sensations comme le ressenti de la douleur…

En transe hypnotique, vous avez bien plus de contrôle sur votre vie."

 
L’Hypnose est-elle un état naturel ?

"Absolument, chacun de nous expérimente cet état de conscience “hypnotique” plusieurs fois par jour et il est même utile et nécessaire au maintien de notre équilibre mental.

Ainsi lorsque nous sommes “dans la lune”, ou absorbé dans la lecture d’un roman, au cinéma en regardant un film, ou un match à la télévision, ou parfois même en conduisant sur un long trajet d’autoroute nous sommes dans une sorte de transe légère. C’est un état d’être naturel et propre au règne vivant. C’est cet état naturel léger que l’Hypnose Thérapeutique reconnaît et amplifie. Nous avons tous cette faculté naturelle, de pouvoir bénéficier des bienfaits de l’utilisation de l’Hypnose."
 
 
Quelles sont les indications de l’Hypnothérapie ?

En pratique, tous les domaines de la vie peuvent tirer profit de la transe hypnotique, d’une manière ou d’une autre… Seules les personnes diagnostiquées par la psychiatrie “paranoïaques”, “psychopathes” ou “pervers” représentent des indications “discutables” (Godin).

Inutile de préciser que si ,par exemple, vous vous fracturez un bras, ou faites une attaque virale, un infarctus, un empoisonnement, si vous avez une crise d’appendicite ou si encore simplement la grippe vous immobilise au lit, ou autres ... : il vous faut consultez un médecin ou le spécialiste le mieux adapté à votre mal ! Il s’agit d'urgences médicales prioritaires.

L’hypnose pourrait certes vous aider, mais elle ne sera pas le remède d’urgence principal pour ces maux d’ordre “mécanique ou physiologiques”, qui touchent uniquement au corps, sans connotation psychologique ou psychosomatique.

 Il ne s’agit donc pas de savoir “dans quels cas appliquer l’Hypnose”, mais plutôt “comment appliquer l’Hypnose dans le cas qui vous concerne” !

Beaucoup de “problèmes”, de “dysfonctionnements” ou un "mal être" peuvent trouver leur solution grâce à l’Hypnose,  et cette thérapie brève vous aidera à vous découvrir enfin, ou à vous redécouvrir pour vous permettre d’aller vers la Vie que vous  souhaitez !
 
 
En état d’hypnose je suis sous le contrôle de l’hypnotiseur ?
 
"…et c’est beaucoup plus agréable que sous un contrôle fiscal !!!"
Le thérapeute va vous guider pour entrer en transe lors de la consultation. La personne garde une grande partie de sa conscience et se souvient même très souvent de tout ce qui a été dit. Elle a également la possibilité de sortir de transe rapidement si quelque chose ne lui convient pas. Un peu comme si il y avait un fusible de protection.
En transe hypnotique, vous avez bien plus de contrôle sur votre vie."
 
 
L’Hypnose c’est de la manipulation du cerveau ?

"Vous voulez dire comme la publicité par exemple?" Il  y a effectivement un travail, validé ensemble, sur votre esprit mais sans les côtés  mercantiles ou insidieux.

En état modifié de conscience on va demander à son inconscient de changer une façon d’être (ou un comportement) qui ne nous convient pas (ou plus) dans notre vie de tous les jours. L’inconscient pensant jusque là « bien faire » nous allons lui demander de « réécrire» de façon différente le mode de protection qu’il a mis en place. Cela dans un but de confort et de bien être que la personne souhaite obtenir.

Rien de plus. La personne peut sortir de transe si quelque chose ne lui convient pas.

 
Existe-t-il un risque à utiliser l’Hypnose ?
 
"Oui, regardez-moi, je suis devenu hypnothérapeute !!!"
L’hypnose est ce que l’on appelle un “état modifié de conscience” : vous êtes dans un état d’esprit n°1 (conscient) et vous passez dans un état d’esprit n°2 (semi-conscient).
Et c’est tout.
 
Cet “état d’esprit” particulier ressemble à celui que vous vivez juste avant de vous endormir, lorsque vous êtes plongé dans un roman passionnant, absorbé par un film, les yeux dans les yeux avec votre amoureux/se ou lorsque vous partagez une discussion qui vous fait oublier le monde autour.
L’état d’hypnose est neutre et inoffensif.

Il n’y a donc pas de “risque à utiliser l’Hypnose, à condition de la pratiquer avec une personne qui a la compétence technique et les qualités humaines pour pratiquer une thérapie (qu’elle soit hypnotique ou non, d’ailleurs).

 Peut-on ne pas se réveiller d’une transe hypnotique ?
 
"À part « la Belle au bois dormant » qui a « tardée » un peu… je ne vois pas !!! "

L’état hypnotique est un état des plus naturels : pourquoi la personne ne retrouverait elle  pas son état d’éveil ordinaire ?

De très sérieuses études scientifiques, plusieurs fois reprises depuis une soixantaine d’années, montrent que même un sujet très sensible à l’état hypnotique, laissé seul, sort de sa transe hypnotique spontanément au bout de vingt minutes maximum… ou s’endort paisiblement (surtout s’il était en manque de sommeil…). Très souvent, vous restez « conscient » d’un bout à l’autre de la séance.

 
 
Un hypnothérapeute possède-t-il un don ou un pouvoir secret ?
 
"…et peut être aussi une baguette magique ???"
Un hypnothérapeute se forme, apprend sa théorie et surtout sa pratique comme d’autres praticiens. J’ai réalisé ma formation diplômante avec Olivier Lockert praticien et formateur reconnu, créateur d’une réalité qui s’appelle l’IFHE (Institut Français d’Hypnose Ericksonnienne).

A défaut de Pouvoir c’est avant tout un Devoir que l’hypnothérapeute doit posséder. Celui de mettre toutes ses capacités et son savoir faire au service de ses patients dans un esprit de respect de l’individu quelles que soient ses origines et croyance. Le but est le mieux être du patient et cela demande un engagement personnel total du thérapeute.

En Hypnose : pas de place pour quelques formes d’obscurantisme que ce soit !
 
 
Tout le monde est il hypnotisable ?
 
 "Ne connaissant pas « tout le monde » j’hésite à me prononcer…"

Milton Erickson disait qu’il n’y avait pas de sujet résistant, mais seulement des praticiens incompétents ! Aïe, quel grand thérapeute cet Erickson mais quel personnage exigeant!!! Cela dit quel beau défi à relever et quelle humilité exige cette profession.

Des personnes peuvent avoir plus ou moins de facilité à se mettre à l’aise ou à « lâcher prise » , comme on dit, trop contractées ou trop centrées  sur leur problème. Et la mise en transe peut être plus ou moins facile.
 
 
Que dois-je choisir Hypnose, Psychothérapie ou Coaching ?

En ce qui concerne les deux premières options voir plus haut la question qui traite de la différence entre l’Hypnose et de la psychothérapie.
Pour le reste venez me voir nous déciderons ensemble selon votre besoin et votre objectif…